Le titre du journal Libération il y a deux jours, “Nous y sommes : la maison brûle réellement” dont l’article est écrit par Alexandra Schwartzbrod nous fait rebondir pour ne pas paniquer et rappeler que nous pouvons ne plus être acteur.ices de cette catastrophe.

Les Idées sont dans la Grange, c’est un lieu qui a été créé, rappelons-le, pour tenter de trouver des solutions locales dans le Haut-Comminges face aux problèmes climatiques.

⏰ Plus que jamais, cette année est marquée par une avancée des conséquences climatiques que nous n’attendions pas si tôt.

Les Pyrénées sont le premiers paysage français à connaitre des transformations. La faune et la flore, chez nous, sont en pleine mutations.

⏰ Nous sommes de simples citoyens, alors nous pouvons attendre que les Etats nous sauvent ou bien, nous pouvons aussi prendre les choses en main à notre petite échelle. Mais nous sommes des millions dans le monde entier à nous y mettre, alors le poids est incontestablement LA MEILLEURE des solutions actuelles.Ce que nous mettons en place, nous le faisons dans ce but.Nous ne sommes pas là pour donner des conseils et faire des leçons de morale, nous ne sommes pas du tout parfait.es nous-même, mais nous faisons tout ce que nous pouvons pour créer des solutions par nous-même.

⏰ Pour cela, en un an, nous avons compris les points suivants et nous avons mis des choses en place :♻️Refuser et Réduire : Ne plus accepter d’acheter des produits qui ne sont pas utiles même s’ils sont à des prix dérisoires, ceux à usage unique ou de faible qualité (puisqu’ils passeront bientôt dans nos poubelles), ou qui viennent de loin : C’est pourquoi nous essayons de proposer une alternative locale.Refuser tout objet neuf qui contient du plastique et éviter tout objet emballé !!! Nous favorisons le VRAC au maximum.Refuser et Réduire supposent aussi de repenser à ses usages au quotidien.

💡Par exemple, le fait d’opter pour une brosse ou une éponge fabriquée en récup + un savon solide afin de faire la vaisselle… plutôt que des éponges jetables qui s’abîment vite, et du liquide vaisselle bourré de produits nocifs contenus dans des bouteilles de plastique.En bref : acheter moins mais mieux, plus proche et plus durable. Ce n’est pas plus cher mais ça demande un temps d’adaptation dans sa propre organisation. Cette démarche participe à une consommation plus raisonnable, respectueuse des personnes et de l’environnement.

♻️Réutiliser, ne plus acheter de plastique et ne plus acheter de neuf en général :💡Pour cela, nous avons créé un lieu entièrement en récup, que ce soit pour la déco, la vaisselle ou l’ameublement, pour les contenants aussi. Nous préconisons les magasins de troc et les annonces de particuliers.Livres, vêtements, petite appareils électroménagers, voitures… ce ne sont pas les options qui manquent pour offrir une seconde vie à nos objets. Et ça fonctionne quand on souhaite vendre quelque chose dont on ne se sert plus, au lieu de le jeter. Mais aussi quand on préfère dépenser moins pour s’offrir un nouvel objet.

💡La Frip d’Eugénie pour les vêtements est la solution proposée par Gaia De Rosso (vous pouvez la trouver dans la boutique du lieu), face à la pollution textile. En effet, nous avons conscience que tout existe déjà largement sur la planète en matière de textile pour ne pas avoir encore besoin de continuer à en fabriquer dans les industries, et nous en avons tou.tes dans nos placards.Réutiliser, c’est déjà commencer par choisir des produits durables, qui peuvent avoir des fonctions multiples. Des bocaux en verre pour stocker les restes ou le vrac, des pages de journal pour emballer les cadeaux, du vinaigre blanc pour nettoyer la maison du sol au plafond.C’est également un parti pris en faveur de la réparation des objets. Au lieu de jeter, il est possible d’apprendre à réparer un appareil en panne, ou de le confier à un professionnel.

💡Le répar’café que Xavier, bénévôle, a tenu pendant 6 mois à la Grange avant de reprendre son travail rémunéré, c’était la solution idéale pour les appareils électroniques, il reviendra probablement dans quelques mois lorsqu’il trouvera le temps.Nous cherchons encore des solutions.

♻️Enfin, en dernier recours, il est toujours possible de recycler les objets qu’on n’a pas pu refuser, réduire ou réutiliser. Cette filière prend de plus en plus d’ampleur : Attention GROS BEMOL, c’est la mode du “Greenwashing” avec les pubs pour le plastique recyclable, nous connaissons tou.tes le marketing en 2021 et tout est bon pour déculpabiliser les consommateurs alors qu’il s’agit en fait de continuer à pousser les consommateurs à toujours plus de surconsommation. L’industrie du plastique est particulièrement au top pour vous vendre des objets recyclables ou recyclés alors qu’il n’en est rien ou que les solutions de recyclage produisent énormément de pollution industrielle ou que nous ne sommes pas organisés localement pour recycler comme il le faudrait.💡Le verre est un matériau recyclable à l’infini. Les papiers et cartons peuvent se recycler cinq ou six fois. Nos déchets actuels sont de futures ressources, et il est temps de les traiter comme tels.

💡La bonne nouvelle, c’est pour le recyclage des matières organiques. Nous avons localement la chance de vivre pour la plupart d’entre nous avec un jardin chez soi. Il nous est facile d’ avoir un petit composteur pour recycler les épluchures, par exemple. C’est radical pour diminuer le volume des poubelles. Si nous n’en avons pas, nous pouvons passer ces déchets à un.e de nos voisin.es qui en a un ou qui a des poules.

♻️Enfin, les autochtones qui subissent la déforestation en Amazonie ou dans les forêts de l’autre bout du monde en ont assez, ils font le tour du monde pour nous supplier deles aider en apprenant à consommer ce que nous produisons chez nous (et apprendre à produire par nous-même)💡Pour cela, l’épicerie vrac et zéro-déchet que nous avons mise en place en favorisant les produits locaux sert à cela aussi, comme la boutique des créatrices locales, pour éviter les acheminements de masse que l’on peut trouver dans les supermarchés ou les importations des sites en ligne.

👨‍👩‍👧‍👧👩‍👩‍👧🧍‍♂️👭🧍👬👨‍👩‍👧👨‍👩‍👦‍👦👨‍👨‍👦👩‍👩‍👧‍👧Voilà ce que nous pouvons apprendre ensemble, localement.L’espace coworking, c’est un lieu où chacun.e peut y réaliser son travail personnel, professionnel lambda, mais c’est aussi un espace que l’on peut partager pour imaginer des projets collectifs qui vont plus loin en terme de solutions.Aux idées sont dans la Grange, nous sommes persuadé.es que c’est dans la solidarité locale que nous pourrons puiser de vraies solutions par une organisation où chacun.e peut apporter ses compétences au service de la collectivité. 👩‍🔬🧑‍🎤👨‍🏭🧑‍🎓👩‍🌾🧑‍🍳👩‍🎓🧑‍⚕️👷👮👩‍🎨👨‍⚖️👨‍💼

Share This

Partager

N'hésitez pas à partager cette page sur les réseaux sociaux